Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 00:10

"What to do during a festivity

But get out of it."

"Purity

Is to delete jealousy,

A feeling that does not take anything to others."

"And the butterfly took on his wing the colour

Of the flower's petal

Thus he blended two colours"

Maud Tardieu

Translated from the French by Patrice Tardieu.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 18:40
Que faire pendant les festivités? En sortir! Maud Tardieu pour Patrice Tardieu.
« Que faire en une fête,
Pourvu qu’on en sorte ».
« La pureté,
C’est l’effacement de la jalousie,
Une sensation qui ne prend rien aux autres ».
« Et le papillon prit sur son aile la couleur
Du pétale de la fleur.
Il avait ainsi assemblé deux couleurs ».
Maud Tardieu

 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 23:09
To give, rising of the self, luminous deep affectionate joy. From Maud to Patrice.
Reverence
On some pieces of paper:
« How can we have the time to tidy away,
To arrange things,
To classify,
When already,
We do not have the time
To revere someone. »
« I like this urge to give,
This luminous deep affectionate joy,
This rising of the self. »
Maud Tardieu
Translated from the French by Patrice Tardieu.

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 23:18
Don, soulèvement de soi, joie lumineuse intérieure. Maud pour Patrice.
Révérer
Sur quelques bouts de papier:
« Comment avoir le temps de ranger
D’ordonner,
De classer
Quand déjà
Nous n’avons pas le temps d’aimer. »
« J’aime ce besoin de donner,
Cette joie lumineuse intérieure,
Ce soulèvement de soi. »
Maud Tardieu

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 11:48
Just at dawn…poems by Maud for Patrice .
On the back of a sheet of paper :
 « Just at dawn.
When everything is intermingled
When night and day do not know
The sweetness of the exalting hour. »
 « It would be a pity not to benefit
From the night opening on the morning.
Dark threads of tree’s boughs
On the sky dazzling with stripes of colours
That painters would call uncanny. »
Maud Tardieu.
Translated from the French by Patrice Tardieu.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 22:37
Juste à l’aube…poèmes de Maud Tardieu pour Patrice Tardieu.
Au dos d’une feuille de papier :
 « Juste à l’aube.
Lorsque tout est encore confondu
Que la nuit, le jour ne savent
La douceur de l’heure enivrante. »
« Il serait dommage de ne pas profiter
De la nuit qui s’ouvre sur le matin.
Des fils foncés de branches d’arbre
Sur le ciel éclatant de rayures de couleurs
Que les peintres appelleraient surnaturelles. »
Maud Tardieu.

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 22:47
The walls were lived by…Short poems by Maud Tardieu to Patrice Tardieu.
On two small pieces of paper:
« The walls were lived 
By the things placed there
You felt yourself part of it
You became the scenery ».
« The muggy, bulgy sky
Seems to hold his breath,
And keeps in himself
The overflow to the point he would burst. »
Maud Tardieu.
Translated from the French by Patrice Tardieu.

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 12:18
Les murs étaient habités…Courts poèmes de Maud Tardieu pour Patrice Tardieu.
Sur deux petits bouts de papier:
« Les murs étaient habités
Les objets placés
On se sentait devenir image
On était le décor. »
« Le ciel lourd, gonflé,
Semble retenir son haleine,
Et garde en lui-même
Le trop plein jusqu’à l’éclatement ».
Maud Tardieu
Partager cet article
Repost0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 12:13
Making way to the invisible. Maud Tardieu to Patrice Tardieu.
On a torn paper:
« Today everything is woolly
Shrouded in a white mist
Lessened
Unrealizable
Making way to the invisible ».
« How much I like,
My head leant
So heavy of non-knowledge
Of the inexhaustible search of decision,
So near you ».
Maud Tardieu
Translated from the French by Patrice Tardieu

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 12:52
Le Passage de l’invisible. Maud Tardieu pour Patrice Tardieu.
Sur une feuille détachée:
« Aujourd’hui tout est ouaté
Enveloppé d’un blanc brouillard
C’est l’atténuation
L’irréalisation
Le passage de l’invisible ».
« Comme j’aime,
Ma tête appuyée
Si lourde de mon non savoir
De l’inépuisable recherche de la décision,
Si près de toi ».
Maud Tardieu

 

Partager cet article
Repost0